Message
  • ATTENTION ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires... Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous consentez à leurs utilisations.

 SPIRALE

  Lucas a 16 ans. C’est l’été. Ce pourrait être à Carpentras par exemple. Il réside avec sa mère dans la maison de son grand-père, qui vient de mourir. L’ambiance est délétère. Trop de touristes et trop d’arabes, entend-on çà et là. Dans le cloître, d’à côté, Caitlin, son amie d’enfance new-yorkaise est là. Elle aussi est venue avec sa mère pour les vacances. Elle s’entraîne pour le concours d’entrée à une école prestigieuse de danse contemporaine à New-York. 

   A cause d’un petit vol sans importance, commis par des arabes à leur domicile, parce qu’il veut acheter un pistolet d’alarme pour sa mère, Lucas rencontre dans une armurerie de jeunes activistes d’extrême droite. Alors tout bascule. Son histoire familiale, le grand-père dénonciateur d’enfants juifs lors de la dernière guerre, figure révisionniste et nationaliste locale, lui saute au visage. Il est adopté par les jeunes d’extrême droite qui l’entraînent dans des exactions racistes, tout en polissant leur nouvelle image extérieure. De l’autre côté, Caitlin, l’amie d’enfance, fille de rescapée d’Auschwitz, danse la chute, l’attraction du sol, l’humanité perdue dans la shoah, peut-être. Et puis, il y a au cœur de cet écartèlement, un personnage central, la tronçonneuse du grand-père…

   Le spectacle conjugue totalement le théâtre et la danse. La scénographie et les costumes convoquent l’univers de Boltanski. La vidéo figure l’écroulement d’un monde, comme le titre initial du roman d’Anne Provoost, Vallen. Le jeu des corps et des voix contradictoires ritualisent le conflit. Le plateau est le lieu d’une sorte d’interrogatoire où s’effectue la reconstitution forcée d’une tragédie autour d’un secret de famille. Le portrait d’un adolescent en quête d’identité s’y dessine. Autour de lui, se trament la séduction, la rhétorique, la manipulation qui le conduisent à l’éclatement de lui-même.

   

Avec

Laurent Cazanave, Lucas

Thomas Pasquelin, Alex

Frédéric Pichon, Benoît

Lina Schlageter, Caitlin


Adaptation et mise en scène : Eric de Dadelsen

Chorégraphie : Loïc Touzé 

Scénographie : Jean-Pierre Gallet

Eclairages / régie lumière: Stéphane Chesnais

Costumes : Pascaline Chavanne

Création vidéo /régie son vidéo: Stéphane Pougnand

Musique originale : en cours

 

Production Goldmund Théâtre de la Bouche d’Or – Ploërmel

 Coproduction :

Théâtre Anne de Bretagne -Vannes / Le Canal Théâtre du pays de Redon /Théâtre National de Bretagne – Rennes / CDC Ploërmel.

Avec le soutien de la DRAC Bretagne, du Conseil Régional de Bretagne, du Conseil Général du Morbihan, de la CDC de Ploërmel.  et de la Ville de Josselin.

   






        Tournée 2013/2014




              Octobre 2013

      Théâtre Anne de Bretagne - Vannes

                       jeudi 10 à 14h15

                     vendredi 11 à 20h30


            Novembre 2013

   Le Canal - Théâtre Intercommunal de Redon

                         mardi 19 à 18h30

                          jeudi 21 à 20h30


           Décembre 2013

              La Chapelle Bleue - Ploërmel

               vendredi 13 à 14h30 et 20h30


                Mars 2014

              Théâtre 95 - Cergy Pontoise

            vendredi 14 à 14h00 et 19h00